La conscience environnementale de Nick Troubetzkoy se retrouva au cœur du projet de cet hôtel, bien avant que cela ne soit une tendance ou une obligation. Ayant toujours adhéré aux principes environnementaux et durables, il nous semble étrange et difficile d’en faire un buzz… Mais enfin, essayons.

Ce qui va suivre est une vue d’ensemble de nos engagements environnementaux, durables, de nos bonnes pratiques ainsi que de l’inscription de l’hôtel dans une démarche collective plus large, sans ordre particulier :

GESTION DES EAUX « L’EAU, C’EST LA VIE »

Nous avons fourni de grands efforts afin de rendre notre réserve en eau indépendante de celle de la Soufrière et ne gêner ainsi en rien le reste de la communauté.

Notre réservoir d’eau de plus de 5 millions de litres, datant du 18ème siècle et situé dans la vallée d’Anse Mamin, fut rénové pour permettre de récupérer l’eau de pluie et l’eau de la rivière et réussir à la filtrer afin d’apporter l’eau fraiche et potable jusqu’à l’hôtel.

Notre consommation d’eau est surveillée régulièrement et enregistrée quotidiennement afin de nous permettre une identification rapide de la moindre fuite ou irrégularité par rapport à notre dépense habituelle en eau.

Nous avons mis en place une stratégie écrite de réduction de notre consommation d’eau et des bonnes pratiques à adopter, aussi bien pour les salariés que pour les clients de l’hôtel.

Nous nous assurons que tous nos produits d’entretien soient non-toxiques, non-corrosifs et biodégradables.

Nous appliquons une politique stricte d’évacuation des eaux usées afin de minimiser leurs impacts sur notre environnement.

Nous mettons en œuvre les procédures suivantes afin d’économiser de l’eau :

– Irrigation avec nos eaux usées traitées

– Programme de réutilisation des serviettes et draps

– Recueil et réutilisation de l’eau de pluie

– Pas de lavage à grande eau sur les grandes zones

– Toilettes sèches sur la plage

L’hôtel possède son propre centre de filtration des eaux usées sur son site et réutilise ainsi en priorité les eaux-usées. Finalement, une technique naturelle permet de filtrer les eaux-usées afin de les garder et de les utiliser pour l’arrosage. Elle consiste en une couche de roseaux, qui « parfait » la qualité de l’eau.

L’hôtel évite de détruire toute faune ou flore. Les évacuations d’eaux se font naturellement et aucun arbre n’est coupé afin d’éviter tout débordement et réduire le ruissellement.

L’hôtel est également très engagé dans la protection des côtes marines. Il a d’ailleurs joué un rôle central dans la création et l’exécution de l’Autorité de Gestion des Zones Marines de la Soufrière, qui déclara par la suite toute la zone côtière comme réserve marine protégée.

GESTION ENERGETIQUE

La réduction d’énergie est une pratique de plus en plus répandue. Nous expliquons à nos équipes que les bons gestes commencent à la maison et nous les encourageons à trouver de nouveaux moyens d’économiser de l’énergie dans leur foyer avant de rapporter ces nouvelles habitudes sur leur lieu de travail.

L’ELECTRICITE A ANSE CHASTANET

– Seul la lumière du jour est utilisée durant toute la journée

– Toutes les lumières extérieures de l’hôtel, sur les façades ou au sol, diffusent une lumière jaune qui n’interfère pas avec l’environnement local ou le comportement des animaux. Les lumières jaunes ne désorientent pas les tortues et sont également recommandées dans les endroits où leurs œufs éclosent.

– A l’exception de 12 espaces dans l’hôtel, nos chambres ont été construites afin d’optimiser une ventilation naturelle et ainsi ne pas faire appel à la climatisation.

– Le système de filtration des eaux-usées ne demande qu’une impulsion de la part d’une pompe dans un premier temps. Le reste utilise uniquement les forces de la gravité comme énergie.

L’EAU

– Les toilettes de l’hôtel contiennent de petites chasses d’eau. La consommation moyenne est ainsi de 6 litres par chasse d’eau.

– Tous nos pommeaux de douche ont un débit réduit afin de baisser notre impact environnemental

LES TRANSPORTS

– Le poisson et les produits de la ferme proviennent de la communauté ou de notre propre ferme, réduisant ainsi notre empreinte écologique en réduisant les distances de transport et de livraison

– Nos circuits sur routes sont optimisés afin de limiter leur distance

– Nos véhicules sont régulièrement contrôlés et remis à neuf

– Nous achetons ou louons des voitures éco-énergétiques

REDUIRE, REUTILISER ET RECYCLER

Nous suivons sérieusement la règle des 3 R

– La réduction de déchets solides passe par l’achat de produits dans de gros contenants, évitant ainsi les portions multiples ou portions uniques. Grâce à ce geste, nous avons considérablement diminué nos déchets solides.

– Nous mettons en place des règles strictes quant à l’utilisation du papier et encourageons tous nos salariés et clients à suivre ce principe quotidiennement.

– L’hôtel met à disposition dans les zones publiques du shampoing, du savon, etc, dans de gros contenants.

– Les fins de savons, shampoings et produits d’hygiènes sont utilisés dans les zones réservées au personnel et sont biodégradables.

– Les serviettes abîmés mais encore utilisables sont redécoupées par une entreprise locale afin de les transformer en essuie-mains pour les zones publiques de l’hôtel.

Les matériaux suivants sont réutilisés/recyclés :

– Papier

– Assiettes / ustensiles / verres

– Les déchets organiques sont compostés

PARTICIPATION DE NOS CLIENTS ET INTERACTION

Nos clients sont tenus informés de la culture, de l’histoire et de l’environnement de la région, des efforts réalisés pour la protection de l’environnement ainsi que des activités sociales et culturelles.

Des informations sur le programme de durabilité d’Anse Chastanet sont présentées aux clients qui sont ensuite invités à reproduire les bons gestes au quotidien lors de leur séjour à l’hôtel.

Les hôtes sont invités à participer à des activités de protection de l’environnement tels que le nettoyage des récifs coralliens, des plages ou encore la plantation d’arbres.

Des panneaux et communications au sujet de notre politique de conservation et préservation de l’environnement sont visibles un peu partout dans l’hôtel : dans les chambres et les zones publiques.

Les hôtes sont invités à donner leurs retours par écrit à propos de l’hôtel en général et également sur son programme de durabilité.

Les clients sont mis au courant du programme de charité de l’hôtel et sont invités à y participer. L’hôtel organise régulièrement des tombolas dans le but de lever des fonds pour différents projets.

COMMUNAUTE

MANAGEMENT ECONOMIQUE & GERANCE COMMUNAUTAIRE

Le propriétaire d’Anse Chastanet, Nick Troubetzkoy, fut l’instigateur et l’un des fondateurs de la Fondation de la Soufrière, une Organisation Non-Gouvernementale au service de la communauté de la Soufrière. Il réussit à rassembler une équipe d’urbanistes afin qu’ils visitent la ville et proposent de nouveaux projets de développement de la communauté : embellissement de la place principale, création du musée de l’Impératrice Joséphine, création d’un spa au Sulphur Springs ainsi qu’un marché de l’artisanat ; tout cela réuni sous le nom de «Magnifique Soufrière».

Nick Troubetzkoy fut également un acteur déterminant de la transformation de Ste Lucie comme destination phare de plongée, grâce à la création du premier centre professionnel de plongée sur l’île et à la promotion de ce dernier à l’étranger, sans l’aide du Conseil du Tourisme Local. Ceci déclencha une réelle sensibilisation à la faune et à la flore marine ainsi qu’à la nécessité de sa protection et conduit plus tard à la création de l’Autorité de Gestion Marine de la Soufrière, dédiée entièrement à la protection des ressources marines de Ste Lucie.

L’hôtel forme et entraîne ses équipes à ces sujets et encourage tous ses salariés dans des démarches durables.

L’hôtel ancre dans sa philosophie de participer le plus possible au développement économique de la région. Depuis 1974, l’hôtel réalise tout son mobilier localement en faisant appel aux artisans de la région ou se les procure dans des magasins locaux. « Construire localement » ou « Acheter localement » est une des devises de l’hôtel depuis plus de 30 ans.

C’est pourquoi, depuis 1974, la majorité des recettes de l’hôtel reste dans la région.

Avec seulement 79 chambres pour Anse Chastanet et Jade Mountain combinés, les hôtels emploient plus de 500 personnes, devenant ainsi l’un des plus gros employeurs du sud-est de l’île.

Le propriétaire majoritaire de l’hôtel n’est autre qu’un citoyen de Sainte-Lucie !

L’hôtel met un point d’honneur à acheter ses produits localement et suit un plan d’achats préconisant les relations avec de petits commerçants locaux. Ils valorisent des produits frais et biologiques, provenant d’agriculture éco-responsable, locale et durable.

L’hôtel fournit des conseils ainsi que des formations aux agriculteurs de l’île. Anse Chastanet possède sa propre ferme biologique, utilisant des semences certifiées afin de développer toujours davantage le commerce et la consommation de proximité.

99% des salariés de l’hôtel sont des locaux et habitent dans un périmètre de 20km de leur lieu de travail. De plus, l’hôtel encourage les habitants de la région à rester dans la communauté plutôt que de rechercher un travail à l’extérieur.

L’hôtel a démarré un programme de fabrication de chocolats locaux, utilisant ainsi les 2 000 cacaoyers présents sur le domaine.

Anse Chastanet et Jade Mountain encouragent leurs hôtes à visiter de petits commerces locaux et réalisent des circuits d’excursions au sein de cette communauté.

Enfin, l’hôtel aide au maintien des infrastructures locales (eau, routes, électricité, etc) par le biais d’appuis financiers ou non-financiers.

SOUTIEN SOCIAL ET CULTUREL

L’hôtel s’engage à différents niveaux :

  • Parrainage d’événements sportifs et pédagogiques
  • Programmes d’alimentation scolaire dans des écoles primaires
  • Bourses
  • Opportunités de stages dans tous les départements, y compris en plongée
  • Adhésion aux différentes organisations régionales et locales avec pour missions des enjeux sociaux et/ou environnementaux
  • Pendant de nombreuses années, l’hôtel organisa une compétition de football pour les jeunes : « The Jade Mountain Cup »

L’hôtel promeut les activités et attractions locales auprès de ses clients.

Il rencontre régulièrement des membres de la communauté afin de s’assurer que les transactions fournisseurs s’inscrivent dans les normes et conditions locales et/ou indigènes,  de distribution.

Les boutiques de l’hôtel mettent en avant et vendent des produits artisanaux locaux, des œuvres d’arts locales, et d’autres produits de la région.

Karolin Troubetzkoy, directrice générale du Marketing et de l’Exploitation, joue elle aussi un rôle essentiel dans la mise en avant d’œuvres d’arts et de l’artisanat local dans les boutiques de l’hôtel, en travaillant main dans la main avec les artisans et artistes de la région. Elle ouvrit la première galerie d’art de l’île il y a 25 ans, afin d’exposer les œuvres d’artistes locaux et de donner aux clients la possibilité de rencontrer leurs auteurs. Madame Troubetzkoy fût à l’origine de l’exposition de nombreuses œuvres d’art à Anse Chastanet. Des chambres aux espaces publics, vous découvrirez une diversité de pièces d’artistes locaux ou internationaux, ayant séjournés à l’hôtel et trouvant l’inspiration dans la beauté de Ste Lucie.

DONS ET CHARITE

L’hôtel fait dons de mobiliers, matelas ou draps qui ne sont plus utilisables dans le cadre d’un service hôtelier, aux organisations locales qui en auraient besoin.

Parallèlement aux engagements de charité de l’hôtel, Karolin Troubetzkoy créa il y a 25 ans un programme de charité permettant aux clients de l’hôtel de soutenir des associations locales aidant des maisons de retraites, des orphelinats, des projets pédagogiques ou encore facilitant l’accès aux soins ; en tant que consul honoraire de la République Fédérale d’Allemagne.

ENGAGEMENTS ET REVENDICATIONS

Karolin Troubetzkoy est l’ambassadrice de l’Association de paralysie cérébrale de Ste Lucie. En tant que Présidente de l’Association du Tourisme et des Hôtels de Sainte Lucie (ATHSL), Madame Troubetzkoy eut un rôle déterminant dans la création d’un logiciel de réservation en ligne, en particulier pour les petits hôtels indépendants de l’île, leur apportant ainsi une plus grande visibilité en ligne. Elle s’engage à différents niveaux, comme le développement des ressources humaines, la gestion de l’eau ou encore la performance énergétique.

Conjointement avec Noorani Azeez (vice-président de l’ATHSL), Madame Troubetzkoy dirige la création du Fonds de Développement du Tourisme. Cette fondation est opérationnelle depuis 2013 et compte un taux de conformité de 65% avec le secteur de l’hébergement. Le Fonds de Développement du Tourisme fut créé afin de permettre à l’ATHSL de jouer un rôle prépondérant dans le développement durable de Ste Lucie. Grâce à la mise en place d’une faible taxe volontaire aux visiteurs de Sainte Lucie, l’ATHSL est en mesure de développer et financer des projets d’améliorations (dont un d’embellissement) de l’île, afin de parfaire aussi bien la qualité de vie des visiteurs que celle des habitants de l’île.

De plus, Madame Troubetzkoy est la vice-présidente de l’Association des Hôtels et du Tourisme des Caraïbes, la présidente du Comité de Défense des Caraïbes ainsi que membre du conseil de l’Entreprise de Développement du Tourisme des Caraïbes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment